Geneworld.net | Fighting Cards | Anime Covers | Manga Exchange | Hentaï Exchange | Mangavortex
Enelye | Anoukis Shop | Pavillon Noir | Sylau | Speed Racing Tour
Manga Center | Comics Center | BD Center | Adulte Center  
 
 
 
 

Statistiques du site

 

Visite du site
Aujourd'hui : 15
En 2020 : 361
Depuis 1999 : 214818

 

 

Partenaires

 

Fighting Cards
Anoukis Shop

 

 

 

Queen - La carrière du groupe

Voici une retrospéctive de la vie du groupe de leur premier à leur dernier album.
La carrière du groupe

 

Le Premier album intitulé QUEEN sort en juillet 1973. Le son particulier de la guitare "artisanal" de Brian May a longtemps induit les gens en erreur qui pensaient entendre des synthétiseurs. Aussi, le groupe décida de clarifier ce sujet de mésentente en rajoutant la mention "sans synthétiseurs" sur la pochette de l'album.

Le premier tour de force enregistré de Freddie est sans conteste "My fairy king". Le contraste entre la guitare et le piano offrait de multiples possibilités au son de Queen : ajouter des harmoniques aux voix, mènerait, en 1974, à "The march of the black queen" sur le deuxième album, puis à "Bohemian rhapsody" plus tard. "Keep yourself alive", avec un son très caractéristique de guitare accélérée, devient le premier single officiel du groupe. Maintenant proclamé classique du genre, cette chanson fut rejetée pas moins de cinq fois des listes de programmations de BBC Radio 1.

Malgré ça, au lieu de faire la promotion de l'album, le groupe disparaît en compagnie de Roy Baker, afin de préparer pendant le mois d'août 1973, le second album nommé QUEEN II.

La BBC se rend enfin à l'évidence, et Queen enregistre son premier spectacle en direct pour Radio 1 et l'émission "Sound of the seventies".

En dépit d'une notoriété toute nouvellement acquise, Brian commence à travailler comme professeur a mi-temps, à Stockwell, pour s'assurer un minimum de rentrée d'argent.

Les mois de novembre et de décembre 1973 se passent en tournée à travers l'Angleterre où Queen est en première partie de "Mott the hopple".

En 1974, Queen démarre la nouvelle année sous le soleil, et s'envole en février pour un festival à Melbourne (Australie), c'est alors que le single "Seven seas of rhye" entre dans les hits parades. Il atteint la dixième place ouvrant ainsi la route pour la réalisation, en mars, de QUEEN II.

Si la plupart des morceaux du premier album sont testés en concerts, le second est d'avantage un produit de studio trop sophistiqué pour la scène. En mars 1974, le groupe effectue une tournée promotionnelle en Angleterre, mais cette fois, en têtes d'affiches.

A cause d'une hépatite attrapée par Brian, le groupe fut obligé de stopper sa tournée aux Etats-Unis après seulement cinq concerts. De plus, sa maladie s'éternisa et força Queen a enregistrer le troisième album dans quatre studios différents. Il fut créé entre juillet et septembre et portera le nom de SHEER HEART ATTACK. L'achèvement de l'album fut extrêmement difficile, mais le single "Killer Queen" qui fut n°2 en Angleterre en octobre, prouva que cela valait la peine de persévérer. Une troisième tournée en Angleterre la même année propulsa l'album en deuxième place des hits. Dans les textes de cet album, on se rend compte de la fascination de Freddie à mêler le "chic" et le "sordide".

Lorsque Queen revient aux Etats-Unis pour la seconde fois, la malédiction américaine frappe de nouveau. Freddie souffre d'une extinction de voix après le concert de Washington, le 24 février 1975, obligeant l'annulation de plusieurs concerts. Pour Freddie, cependant il y a une consolation puisqu'il reçoit le prix "British Ivor Novello" pour "Killer queen".

C'est le dernier jour d'octobre 1975 que Queen réalise "Bohemian rhapsody" et en quelques semaines, le morceau devient numéro 1 en Angleterre ce qui permet à Freddie de remporter alors son deuxième prix "Ivor Novello". A ce moment, Queen instaure un nouveau phénomène avec le vidéo clip de "Bohemian rhapsody", en faisant quelque chose de complètement différent et de révolutionnaire par rapport à l'époque. L'album dont ce single est tiré se nome A NIGHT AT THE OPERA. Il était à la fois leur premier album à entrer dans les hits parades et surtout, leur premier album de platine.

Malgré son titre, A NIGHT AT THE OPERA, ne fut pas composé en une nuit, ils y travaillèrent durement, et celui-ci contient bon nombre de classiques de Queen. 1975 est leur meilleure année, avec en bonus un show télévisé pendant la période des fêtes de fin d'année. Pour la première fois, ils se voient offrir un temps d'antenne sur la BBC, dans un programme musical se nommant "Old Grey Whiste Test", enregistré à l'Hammersmith Odeon de Londres.

Par la suite, pendant qu'ils parcourent les salles américaines, tous, excepté John, chantent sur l'album solo du leader de "Mott the hopple", Ian Hunter. C'est leur manière de le remercié de son aide, de son soutien et des efforts qu'il a fournis pour les faire connaître à leurs débuts.

Leur album suivant, A DAY AT THE RACES, frappe un grand coup car un million et demi de copies sont commandées en avance en Angleterre, et cela, bien avant sa sortie en décembre, lui garantissant la place de numéro 1 dans les hits parades dans le mois qui suit. C'est le premier album que Queen produit sans Roy Baker. Bien que les journalistes chroniquerent que A DAY AT THE RACES n'a aucun lien avec A NIGHT AT THE OPERA, il peut être considéré comme un "A Night at the Opera - Volume 2" car les compositions des 2 albums ont été écrites à la même période. Cet album comprend deux morceaux de maîtres : "Tie your mother down" superbe rock de Brian May et "Good old fashioned loved boy" de Freddie Mercury. Pendant que le groupe est en tourné au Etats-Unis, au Canada et en Europe, "Bohemian rhapsody" reçoit un "Brit Award" pour le meilleur single des 25 dernières années.

Les séances d'enregistrement de leur prochain album, NEWS OF THE WORLD, démarrent en juillet, avec en avant goût la sortie en octobre de "We are the champions". Le succès de ce titre est du sans hésitation aux amateurs de football. Cet album comprend d'autre titre a succès tel que "We will rock you" de Brian May et "Sheer heart attack" de Roger Taylor. NEWS OF THE WORLD envahit les magasins anglais en octobre, mais n'atteint que la quatrième place des ventes.

De janvier a mars, la partie européenne de la tournée de 1978, est enregistrée pour la sortie du double live LIVE KILLERS qui atteint la troisième place des hits anglais. Le single "Love of my life" ne rentrera jamais dans les hits car c'est un single tiré d'un live.

On ne peut pas en dire autant de leur prochaine réalisation, "Bicycle race / Fat bottomed girls", une avant première a leur nouvel album, JAZZ, sorti en novembre 1978. La grande nouvelle est le retour a la production de Roy Baker. Sorti pendant que le groupe est en tournée aux Etats-Unis, le lancement de JAZZ, fais l'objet d'une soirée où se produisent nains, jongleurs, magiciens et combat de catch dans la boue. Il atteint la deuxième place dans les hits en Angleterre et devient disque d'or.

L'année 1980 est mémorable, même pour Queen. Le producteur de films Dino De Laurentiis fait appel au groupe pour composer la bande originale de son prochain film : la reprise du célèbre FLASH GORDON. La bande sonore sera commercialisée à la période de Noël. Les synthétiseurs ont fait leur entrée dans le monde de Queen pendant l'enregistrement de FLASH GORDON. Queen avait déjà été sollicité auparavant pour écrire des bandes originales de films, mais avait toujours décliné l'offre jusqu'à ce jour.

Le 26 décembre, le groupe se produit sur la scène de l'Hammersmith Odeon de Londres, pour un concert dont les bénéfices seront versés à une œuvre de charité en faveur des victimes de la guerre au Kampuchéa.

Premier à entrer dans les magasins en juin, THE GAME marque le retour de Queen en tête des hits anglais avec son nouvel album, qui devient vite disque d'or.

En février 1981, pour la première fois de l'histoire, Queen démarre une tournée des stades en Amérique du sud. Lors de leurs premières visites en Argentines et au Brésil, un demi-million de spectateurs assista aux 8 concerts, et le public propulsa chaque album du groupe dans le hit parade national. Comme les équipements devaient être apportés des Etats-Unis et du Japon, cette tournée fut l'entreprise la plus chère, mais aussi la plus grosse recette jamais enregistrée au monde - 251000 entrées payantes à Sao Paulo au Morumbi Stadium.

Dés leur retour, la compilation GREATESTS HITS entre dans les hits anglais, pour une durée ininterrompue de trois ans. Démarrant en force avec "Bohemian rhapsody" pour s'achever avec "We are the champions", il devient rapidement disque d'or et trouve sa place inévitablement au milieu des cadeaux de Noël, à travers le monde.

Roger Taylor fait ses premiers pas en solo au début de l'année. Il réalise son premier album FUN IN SPACE.

Les trois premiers mois de 1982 se passent dans les Mountains Studios de Montreux (suisse), endroit que Queen considérera comme étant leur deuxième maison dans les années qui suivront. C'est en ces lieux que HOT SPACE est crée. Cet album deviendra numéro 4 en Angleterre. Une fois sorti des studios, le groupe se produit au Milton keynes Bowl en juin. Le concert est enregistré pour la chaîne de télévision Channel 4, et programmé alors que Queen est déjà reparti sur les routes des Etats-Unis et du Japon. Pendant le séjour aux Etats-Unis, Freddie s'achète un appartement à New York. Les habitants voisins de Boston sont si ravis de la nouvelle appartenance de Freddie à l'Amérique, qu'ils instaurent une "Journée Queen". Simultanément le livre Guinness des records inclus Queen dans la liste des artistes les mieux payés du monde.

Apres 12 ans de carrière, les membres de Queen s'octroient une pause. Pendant que Brian marque 1983 avec le concept du "STAR FLEET PROJECT" qu'il partage avec la star du heavy metal, Eddie Van Halen, John fait du surf, Roger du ski, et Freddie repart en studio à Munich afin de préparer son premier album solo.

Les expériences solos et les longs mois de vacances ne sont pas du tout un signe de séparation et, en 1984, Queen est de retour, afin de travailler à la mise au point du treizième album. Enregistré en Allemagne et en coproduction avec Mack, THE WORKS eut plutôt de la chance en accédant aux hits parades de 19 pays. Il est le résultat d'un réel travail d'équipe. Le morceau dont les gens se rappelleront le plus sur l'album est sans conteste "Radio ga ga" écrit par Roger Taylor et n°2 au hit parade anglais. Le second single "I want to break free", est plus dans l'esprit et le style des Queen. Il atteint le n°3 au hit anglais, grâce à la vidéo satirique de Freddie, inspirée par le soap opera de la télévision britannique "Coronation Street".

En mai, Queen entre dans les foyers de 400000 téléspectateurs lors de la retransmission du festival de la Rose d'Or de Montreux. Pendant ce temps, le second album de Roger Taylor, STRANGE FRONTIER, est lancé et classé n°30 au hit anglais, le 30 juin.

En juillet, le groupe planifie des répétitions intensives de 12 heures de travail journalier, pour mettre en forme leurs nouvelles idées scéniques, et prévoir une tournée d'août à novembre.

Le mélange d'extraversion de Freddie sur scène et d'introversion dans sa vie privée, trouve un "compagnon d'âme" en la personne de Michael Jackson. Le duo enregistre quelques morceaux dans le studio privé de Michael Jackson, qui malheureusement restent inédits à ce jour.

Freddie fait la fête sans compter, ses "virées" peuvent durer des semaines entières, et des extraits filmés de certaines soirées furent offerts à ses fans au travers de vidéo de promotion.

Pour nombre de fans, le style collant-résille-moulant et ses attitudes efféminées n'étaient qu'une forme de jeu de scène. Mais pour la communauté gay de Londres, Freddie représentait quelque chose d'autre. Ils savaient ...

Et en février 1984, Freddie rompt ce silence digne sur sa vie privée et se révolte contre les idées toutes faites de la presse à scandale en déclarant : "Et oui, je suis homosexuel, et j'ai bien fait tout ce que vous avez pu raconter !". Contrairement à Elton John, Freddie n'a pas besoin de recourir au procès contre la presse à sensations pour affirmer son mécontentement et s'éterniser en disputes.

Queen démarre 1985 en force, avec deux concerts au grandiose festival Rock in Rio en janvier, puis une tournée en Asie en avril et mai. Juillet est marqué par le plus grand concert rock jamais vu au monde, Live Aid, et bien entendu, Queen est le groupe attendu pour l'événement. Queen réalise une performance étourdissante, incluant "Radio ga ga" et "Hammer to fall". Le premier album solo de Freddie, Mr BAD GUY, sort en mai et atteint la sixième place des hits anglais.

Décembre est le mois des collectionneurs, puisque la totalité des albums de Queen sort sous forme d'un coffret appelé COMPLETE WORKS agrémenté d'un album de titres plus rares : COMPLETE VISION.

Après un démarrage plutôt tranquille, 1986 annonce une année pleine d'émotion et d'action : en mai, l'album A KIND OF MAGIC atteint la première place des hits anglais, le premier single solo de John, "No turning back", sort sans faire parler de lui, tandis que "Time", le morceau créé par Freddie pour la comédie musicale de Dave Clark, atteint la vingt-quatrième place. A KIND OF MAGIC a été écrit pour le film de Russel Mulcahy, Highlander, et son titre est tiré d'une réplique de Chistophe Lambert dans le film. "Friends will be friends", sorti en juin, atteint la quatorzième place dans les hits anglais, suivi sous de moins bons auspices, par la bande originale du film BIGGLES, crédité à John Deacon et The Immortals. A KIND OF MAGIC sera donc l'album de Queen pour 1986, et gardera la première place des hits d'albums anglais pendant treize semaines. Il représentera une part énorme cette année, dans la recette (1,8 millions) d'albums vendus par Queen.

La tournée "European Magic Tour" va se produire devant plus d'un million de personnes, y compris un passage en Hongrie (à l'époque toujours derrière le "Rideau de fer") où 800000 personnes s'entassèrent au Nep's Stadium de Budapest. La version de Freddie de la chanson folklorique hongroise "Tavaski szel", cassera la baraque. Après un concert à guichets fermés à Wembley, une foule de 120000 personnes, assista en une journée d'août, au concert en plein air de Knebworth.

Durant 1987, le groupe s'éloigne des tournées, ainsi que les un des autres. En mars, le single de Freddie "The great pretender" deviendra son plus gros succès solo à ce jours. Le morceau est une pièce facile pour la voix puissante de Freddie, et pour donner le change aux critiques qui ne voient en lui guère plus qu'un chanteur populaire, il frappe au but en ce mois d'octobre, avec "un nouveau collaborateur" de choix, une reine dans son propre domaine, Montserrat Caballe, la cantatrice espagnole. Leur single "Barcelona", restera au "Top 10" anglais plusieurs semaines durant.

Pour ne pas perdre la main, en juillet, Roger Taylor auditionne pour trouver les futurs membres de son nouveau groupe : Cross. Il en sera le chanteur et guitariste rythmique, et conservera sa place au clavier de Queen sur scène. En janvier 1988, Cross réalisera son premier album SHOVE IT, incluant le titre "Heaven for everyone" avec la participation de Freddie au chant. Ce single resta seulement deux semaines dans les hits anglais et ne dépassa pas la cinquante-huitième place. Brian et John rejoignent Cross, sur la scène de l'Hammersmith Palais de Londres, reformant aux trois-quarts Queen pour une nuit, laissant Freddie brillé par son absence.

A peu près au même moment, las des intrusions dans sa vie de tout un chacun, Freddie s'écarte du monde et de la presse en particuliers pour se retirer dans son hôtel particulier de 28 pièces à Kensington, avec ses murs de 4 mètres de haut. Comme pour accentuer sa retraite du monde confus du Rock, en octobre, il s'associe de nouveau avec Montserrat Caballe, pour préparer un album commun. Leur travail suscite des réactions mitigées de la part de la presse. Certains critiques considèrent que c'est sans intérêt pour l'opéra et encore moins bon pour la pop musique, mais d'un autre coté, le public propulsera l'album à la vingt-cinquième place des hits anglais. Néanmoins, les vrais fans de Queen souhaitaient plus que tout la reformation de Queen, au niveau du groupe et en concert. Ils allaient être déçus.

L'album à venir de Queen, THE MIRACLE, a été annoncé à la convention des fans de Queen en avril 1989, mais une grande part de cette émotion s'est vite dissipée au moment où Freddie annonça qu'il n'envisageait pas de tournée dans un futur proche. Cela ne signifia pas la fin de Queen en tant que groupe. L'absence à rendu le cœur du public plus sensible et plus attentif. "I want it all" rentre au hit anglais en troisième place en mai, en avant goût de "The miracle", qui sera premier le mois suivant. Deux titres supplémentaires, classés au "Top 20", suivent, "Breakthru" en juillet et "The invisible man" en août, et la vidéo "Rare live" envahit les magasins le même mois. C'est une compilation des vidéos de Queen, avec des images d'archives de leurs débuts, et un aperçu de chaque étape de leur carrière, incluant les premiers enregistrements de certaines chansons.

Brian fait une brève apparition au concert de Jerry Lee Lewis à l'Hammersmith Odeon en décembre, juste avant que QUEEN AT THE BBC, une compilation enregistrée en radio en 1973 reste une semaine dans les hits d'albums, alors que le groupe travaille sur de nouvelles idées aux Mountains Studios en Suisse.

1990 démarre de manière sensationnelle alors que les quatre compères font une apparition commune à l'occasion d'une remise de prix pour leur exceptionnelle contribution à la musique britannique, lors d'une cérémonie des "Brits Awards" en février.

Le groupe de Roger Taylor, The Cross réalise son second album, MAD, BAD AND DANGEROUS TO KNOW en mars, mais il passe inaperçu. C'est comme si Queen continuait d'avoir le rôle prédominant dans ses ambitions musicales.

En janvier 1991, et après un an de silence, "Innuendo" entre dans les listes des hits anglais en 1ère position. En février, suite au succès du single, la compilation GREATEST HITS rentre de nouveau dans les hits d'albums anglais. Mais il est vite remplacé par INNUENDO, premier album de Queen à paraître (aux Etats-Unis seulement) sous le label Walt Disney's Hollywood Records, qui paie une avance de 10 millions de dollars sur les droits de ventes de Queen aux Etats-Unis.

INNUENDO a beaucoup en commun avec les classiques de Queen des années 70 tel que A NIGHT AT THE OPERA, avec beaucoup plus d'effets sonores, et une grande complexité musicale. "Headlong" et "I can't live with you" sont des morceaux complètements passionnés, dirigés par la guitare de Brian. "Headlong" fut le troisième single tiré de l'album, précédé du morceau un peu fou de Freddie "I'm going slightly mad".

Alors que Queen retourne à Montreux pour enregistrer encore de nouveaux morceaux, "The stonk", générique de l'émission de charité, chanté par Hale & Pace, et produit par Brian, atteint la 1ère place des hits de single anglais. Cependant, aucune chanson ne sera enregistrée à Montreux. Les rumeurs sur l'état de santé de Freddie s'accentuent, alors que la sortie de leur seconde compilation de tubes, en novembre, est proche. Même le single qui l'accompagne "The show must go on", laisse présager une tragédie. Finalement, le 23 novembre 1991, le pire est confirmé.

"Je souhaite confirmer que mon test HIV s'est révélé positif et que j'ai le SIDA. J'ai pensé qu'il était plus correct de garder cette information jusqu'à ce jour, afin de protéger l'intimité des gens qui m'entourent. Quoi qu'il en soit, il est temps maintenant, pour mes amis et fans à travers le monde, de connaître la vérité, et j'espère que tous se joindront à mes docteurs et à ceux qui à travers le monde se battent contre cette terrible maladie.
Mon intimité a toujours été quelque chose de très spécial pour moi, et je suis célèbre pour mon peu d'interviews. Merci de bien vouloir comprendre que cette règle doit continuer."

Freddie Mercury mourut le jour suivant. Il fut un "homme de scène" jusqu'au bout. Sa mort à l'âge de 45 ans, le 24 novembre 1991, a volé au Rock un talent majeur, mais sa musique continuera de vivre.

Après la disparition de leur chanteur, Brian, Roger, et John vont très clairement indiquer que Queen ne peut pas continuer.

La presse a été plus indulgente pour Freddie Mercury dans la mort, qu'elle ne l'a été pendant les années glorieuses du groupe. Néanmoins, ses funérailles, le 27 novembre, subirent l'assaut des habituels groupes de photographes en mal d'histoire, ces même là furent reconnaissants à Elton John d'être l'une des rares stars en deuil parmi les 35 personnes de la famille et amis proches. De troublants et émouvants hommages ont afflués de toutes parts du globe. Phil Collins, David Bowie, Dave Clark, Justin Hayward des Moody Blues et nombre d'autres stars marquèrent leur admiration. Peut-être le plus émouvant hommage, est-il venu d'Axl Rose, leader des Guns'n Roses, bien connu pour ses idées anti-homosexuelles, qui révèle que Queen a été une influence majeure de sa jeunesse.

Le 20 avril 1992, le Wembley Stadium de Londres accueille une véritable galaxie de stars, venues rendre hommage au talent unique de Freddie Mercury. Elton John, Guns'n Roses, Extreme, Metallica, Def Leppard et même Liza Minelli, accompagné par beaucoup d'autres, offrent leur dernier hommage à Freddie. Les 72000 billets d'entrée ont tous été vendus dans les 6 heures après leur mise en vente, et avec une telle ferveur que le Live Aid se retrouva vite dans l'ombre.

En 1993, Roger Taylor met fin au groupe Cross. Depuis, il se consacre plutôt à la production tout en faisant un album solo de temps en temps.

Brian May, lui, se consacre à sa propre carrière. Il joue toujours sur sa vieille guitare faite maison.

John Deacon, pour sa part, préfère s'éloigner du regard du public.

L'esprit de Queen vit toujours à travers les concerts d'Axl Rose, l'énergie du groupe Extreme, et les mélodies multi-facettes de Def Leppard. Tous ces artistes, et bien d'autres encore, sont là pour témoigner de l'héritage de Freddie Mercury et ses compagnons de route, un style qui se répercutera sur nombre de générations futures, pour le plus grand plaisir de tous.

 

 

 

Annonceurs